Des fuites aux examens du baccalauréat poussent le ministère à créer une cellule de surveillance des sites de communication

Manabirpress

Aujourd’hui, dans différentes régions du Royaume, l’examen national unifié du baccalauréat a été lancé dans un climat d’organisation normal, le ministère, à travers ses directions régionales, régionales et locales, ayant exploité toutes les possibilités pour réussir l’examen dans la meilleure ambiance.

Dès que les étudiants sont entrés dans les salles d’examen et ont distribué les épreuves, les sites de médias sociaux se sont remplis de leurs photos dans des pages et des groupes spéciaux sous plusieurs noms, dont certains nouvellement créés, visaient à collecter les fuites d’examens.

Afin de lutter contre le phénomène de fuite des copies d’examen, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports a créé des cellules de suivi et de surveillance des sites de réseaux sociaux tout au long des jours d’examen.

Le ministère susmentionné vise, à travers ces commissions, à établir le principe d’égalité des chances entre les étudiants examinateurs, car les documents contenant des réponses similaires à celles observées dans les fuites sur les sites de réseaux sociaux seront traités de manière particulière et ferme.

مقالات ذات صلة

زر الذهاب إلى الأعلى